当前位置:首页 - 资讯 - 正文

几内亚农业部门研究如何防治草地夜蛾

稿件来源:驻几内亚使馆经商处 发布时间:2018-04-13

几内亚农业部门研究方法防治草地夜蛾

据几内亚媒体Guineematin报道,几内亚农业部门于410日召开会议,就防治草地夜蛾的问题进行了讨论。

据悉,草地夜蛾la chenille légionnaire d’automne是非洲的入侵物种,原产自美洲,对农作物危害极大。如今,它肆虐非洲大陆,仅非洲之角三个国家尚未受其影响。草地夜蛾严重威胁80多种农作物,每年给非洲各国带来总计130多亿美元的经济损失,使上亿人陷入饥荒。

就几内亚来说,目前几内亚全境都受其所害。随着雨季即将到来,它们也即将大量出现。农业专家表示,草地夜蛾有两大特点,一是繁殖能力强,二是迁徙速度快。加之它与其他蛾类外观基本相似,使其十分难以控制。

几内亚农业专家表示,将通过以下手段抗击草地夜蛾。一是进行农业技术人员培训,二是加强信息网络,三是加强各地的监控设备,四是喷洒外激素。目前,尚未有有效农药防治草地夜蛾。

(撰稿人:魏浩然)

驻几内亚使馆经商处

2018412

Guinée : des experts agricoles annoncent la présence des chenilles d’automne

Dans la matinée de ce mardi 10 avril 2018, l’ambassade des Etats Unis en Guinée a organisé un point de presse téléphonique avec la responsable du bureau chargé de la sécurité alimentaire de l’USAID, madame Regina Eddy.

L’objectif était de partager les informations sur l’aide au développement des Etats-Unis pour lutter contre la chenille légionnaire d’automne en Afrique et aussi de la façon dont le gouvernement américain travaille avec les partenaires du monde entier, y compris les privés pour aider les pays touchés à lutter contre ces insectes qui envahissent les cultures, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui a assisté à la conférence.

Selon Regina Eddy, la chenille légionnaire d’automne (FAW en anglais) est un ravageur originaire des Amériques. « Il envahit les cultures et s’est répandu dans plus de 30 pays d’Afrique. Ce nuisible pourrait causer des milliards de dollars de dommages à plus de 80 cultures différentes (y compris les aliments de base comme le maïs et le riz) et exposer des centaines de millions de personnes à la famine », a-t-elle dit.

La responsable du bureau chargé de la sécurité alimentaire de l’USAID a également rappelé qu’à ce jour, les experts en agriculture estiment que cet insecte ravageur a causé des pertes de plus de 13 milliards de dollars pour les cultures dans les pays africains.

Pour sa part, le senior Mamy Kéïta, spécialiste des questions agricoles et environnementales de l’USAID, basé à Conakry, a fait savoir que seuls trois pays de la corne de l’Afrique sont encore épargnés par les chenilles ravageuses.

Sur le danger lié à la présence de ces insectes, monsieur Mamy Kéïta a mis en exergue leurs capacités de multiplication et de déplacement. « S’il faut le dire, ces insectes sont plus dangereux qu’Ebola. Ils se déplacent en grand nombre et à une vitesse de 100 kilomètres par nuit. La femelle dépose une ooplaque de 50 à 200 œufs qui éclosent dans un délai de 2 à 3 jours. C’est une véritable armée dont il est difficile de contraindre, surtout quand on sait que la femelle de la chenille légionnaire d’automne peut pondre jusqu’à 1000 œufs au cours de sa vie et qu’il peut y avoir plusieurs générations par an », a-t-il insisté.

Sur le plan national, ce spécialiste a annoncé que toutes les régions de la Guinée sont déjà touchées par ce nuisible. « On ne se rend pas compte puisque la pluie n’a pas encore commencé. Dès le début des pluies, ils commencent à sortir. Il y a au moins 30 types d’espèces végétales auxquelles ces insectes s’attaquent. Mais, le véritable problème et leur identification parce qu’ils ont à peu près les mêmes caractères que les autres insectes », a expliqué Mamy Kéïta.

Selon lui, en Guinée, certes des efforts ont été fournis avec l’appui de l’USAID et du FAO ; mais, beaucoup de choses restent encore à faire, vu la complexité de la lutte contre ces ravageurs. « Parmi les pistes de solution envisagées, nous avons pensé à la formation des cadres et agents de protection des denrées et des végétaux, la prospection et le dépistage, le renforcement des capacités des réseaux d’informateurs (journalistes et communicateurs traditionnels), l’équipement des brigades de surveillance préfectorales, etc. », a-t-il annoncé.

Les autres moyens de lutte préconisés par cet expert sont la fourniture des pièces de phéromone (un produit chimique moins toxique) et la solution digitale basée sur le montage des vidéos.

Enfin, monsieur Mamy Kéïta a déploré le fait qu’il n’y a encore aucun produit chimique approprié pour lutter contre ces insectes.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41


扫一扫
分享到微信朋友圈
0条评论 网友评论

|

更多>>专栏SHOW